Ce, ceux et celles qui m’inspirent au quotidien

Je voudrais évoquer et rendre hommage en quelque sorte, dans ce post, à mes muses. Il ne s’agit pas de ces muses, de celles qui n’appartiendraient qu’aux plus grands, celles qui paraissent inaccessibles et qui semblent n’être que l’apanage de quelques élus. Il ne sera question, dans ce post que des petites muses, celles de tout un chacun et qui constituent mes muses quotidiennes, toutes mes petites sources d’inspiration. Je consacrerai un post par la suite à ceux et celles, vivants ou non, qui m’inspirent à travers leurs vies, leurs écrits, leurs oeuvres.

Il s’agit donc ici de considérer ce qui, dans mon environnement immédiat et au quotidien, contribue à l’émergence de ma créativité.

Il n’y a pas vraiment d’ordre dans cette énumération , tous ces éléments étant reliés entre-eux par des liens subtils, mais puisqu’il faut commencer par quelque chose, je désigne donc quelqu’un qui n’est autre que ” Mon Petit Bonhomme de Chemin”.

Il ne s’agira pas dans ce post de personnes de mon entourage proche qui, bien entendu, contribuent directement à mon bonheur et à mon équilibre, et qui sont également une grande source d’inspiration. Je les en remercie au passage mais ils font partie de ma sphère intime et resteront protégés dans mon jardin secret.

Mon Petit Bonhomme de chemin : il se racontera prochainement lui-même, à travers sa storytelling donc je n’entrerai pas dans les détails ici. Il ne s’agit pas de son histoire non plus quoi qu’elle soit très inspirante.

En fait, c’est la photo de la première page du livre qui est affichée face à moi dans mon espace de travail. C’est lui :

Pas de quoi emballer les foules me direz-vous…. Pourtant, il fait partie des “images” inspirantes. Il suffit que mon regard tombe sur lui pour que mon énergie se réactive ou que mon optimisme se remette au beau fixe en cas de “coup de blues”.

L’histoire en elle-même est quantiquement stimulante et le personnage n’est autre qu’une idée, une image littéraire personnifiée, concrétisée, bref… un grisgris.

Une énorme source d’inspiration pour moi… et que je suis. (vous aussi follow him!…)❤️😉

🌳 autre source d’inspiration : L’arbre placé juste devant les fenêtres de mon salon. C’est à cause de lui que j’ai choisi cet appartement. Lors de la visite, lorsque je l’ai vu… et même avant d’avoir évalué le reste de l’appartement, je savais, c’était décidé, c’était dans cet appartement que je devais me poser.

Dans cet univers de béton, cet arbre me permet de me raccorder à la nature. J’y ai découvert, au fil du temsp, son système de sonorisation, ses habitants, ses visiteurs, des pies (gra gra… faudrait qu’elles prennent des cours de chant celles-là!, des tourterelles, des piafs.🐦🐦🐦 je peux m’enchanter de ses couleurs au fil des saisons.

Une photo : des écoliers sur le chemin de l’école.

Retour aux sources? Une époque où tout était plus simple? A voir…

Je me retrouve un peu dans cette atmosphère : les prés, le cartable, le bâton. Tout un univers!

Je ne ferai pas un inventaire exhaustif de toutes ces petites choses qui alimentent à leur manière mes muses.

Cependant, je ne pourrais terminer ce post sans citer : Istar, (prononcer ichtar) mon chat, acheté à l’origine pour amener à l’école (je précise ici qu’il est en peluche) et qui, finalement est resté (et restera) à la maison. Tant pis si ses oreilles poussent…

On lui fera bientôt à lui aussi une storytelling. Istar, c’est un peu comme mon Petit Bonhomme de Chemin : il se situe entre chose et « doté » de vie, d’une âme… une mi-chose?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *